• Ridicule

    Ridicule

    Il trouverait ça ridicule, que je pense un peu à lui quand je ne le vois pas. Après tout, ce n'est sûrement pas son cas quand j'y réfléchis. C'est moi aussi, j'interprète toujours tout, tout ce qui pourrait être un signe, une infime, une minuscule preuve d'affection. Il me le dit d'ailleurs, "c'est toi qui interprète".

    En y repensant, moi aussi je trouve ça ridicule. Je ne suis qu'un véritable paradoxe : je veux qu'il sache, mais je ne veux surtout pas qu'il sache ; je veux qu'il se passe quelque chose, mais je ne saurais pas réagir s'il se passait quelque chose. Ridicule, n'est-ce pas ? Haha, "ridicule", ce mot qu'il ne cesse de répéter, à propos de lui ou des autres, pour se rassurer peut-être, se dire qu'il assume, ou juste pour plaisanter.

    Il est de ces gens hermétiques dont on ne connaît jamais la véritable pensée, de ces gens taciturnes qui ne livrent jamais un secret ; même ses yeux gris ne se confient jamais.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :