• J'ai récemment eu l'occasion de faire un peu de rangement (sisi, je vous assure ...), et je suis retombée sur des vieux carnets.

    J'ai toujours eu des carnets, et ce depuis l'école primaire, d'où ma capacité à développer à partir de rien (big up au vide intersidéral de ma vie). J'y racontais mes journées, me plaignais du monde qui m'entoure (ça aussi ça a toujours été le cas ...), bref, un véritable journal intime que j'ai entrepris de continuer par le biais de ce blog. Malheureusement, il y a énormément de choses que j'aurais voulu vous montrer et que je n'ai jamais retrouvées, mais on va se contenter de tout ça ...


    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    Alors ça, c'est sans doute le premier carnet que j'ai "tenu correctement", que je n'ai pas arrêté après trois pages seulement. Notez que j'avais déjà apparemment beaucoup de talent en dessin/arts plastiques. Des chevaux et des Pokemon ... Oui, j'étais une enfant plutôt normale, banale.

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    Bon, en même temps j'avais 10 ans à l'époque. Et déjà cette passion pour les lettres (oui, ça remonte, ça devait être inscrit dans mes gènes)... Pas comme cette correspondante d'ailleurs quand on y pense ...

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    A peu près à la même époque, je découvrais Webidev avec la ferme intention de créer, moi aussi, un jeu en ligne (je savais ce que je voulais à l'époque). Quelques notes qui m'aidaient à m'en sortir je suppose ... Je ne me souviens plus si ça m''était vraiment destiné, je pense que je l'avais fait pour ma soeur ou une amie à l'époque.


     

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    On arrive en 2013 avec ce second carnet "Emily the strange", plutôt sympa visuellement (le carnet précédent était un truc que m'avait donné un médecin avec des médocs dessus, on s'améliore).

    https://media.discordapp.net/attachments/428648468978991120/477144420391714826/carnet3.png?width=745&height=559

    2012 même. Bouaaa

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    On notera les phrases "J'ai pas rangé ma chambre" et "Je dois lier une relation" (amicale), témoins de mon côté bordélique et de mes difficultés sociales déjà apparentes. (courage Vibe, Louis est resté ton pote depuis)

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    ...

    http://m.memegen.com/4m5i4s.jpg

    Ce clash ! Alors je ne me souvenais pas de ça ... Faut croire que je ne m'aidais pas trop à avoir des potes à l'époque ... (A tous ceux qui me pensaient bienveillante, il est encore temps de s'enfuir très loin de moi)


    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    J'ai finalement réussi à me faire des amies, en témoigne ce carnet "collaboratif" que j'avais mis en place. On était 4 et on se le passait chaque soir en y écrivant de notre couleur. C'était vraiment sympa, je les avais un peu entraînées là-dedans, mais elles avaient trouvé ça sympa finalement.


    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    Un carnet de fin 2014 qui n'a pas duré. J'avais vraiment noté l'état du wi-fi chaque jour, mais qu'est-ce que j'avais dans la tête .... Là en l'occurence ça ne fonctionnait pas, je vous épargne le texte qui va avec.


    https://cdn.discordapp.com/attachments/428648468978991120/462273832565342209/IMG_20180627_170812.jpg

    Un carnet de 2014/15 que j'ai gardé longtemps par la suite. (ababoui ???) Cette date correspond ...

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    ... au premier "Live Webidev" ! C'est la première fois que je voyais les membres de Webidev, et c'est resté un super souvenir. Plusieurs d'entre eux sont encore de très bons amis (voir meilleurs amis) aujourd'hui. Ces rencontres étaient vraiment un "concours de circonstances", j'ai eu beaucoup de chance de pouvoir les connaître.

    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    Ce que j'ai retenu de ma deuxième opérette : "Brissac je meurs d'effroi" et "Malheureux mon sang bout". Super Vibe. GROS TRIP !!!!!! (aled)


    Faire du ménage = tomber sur des trucs qui datent

    J'avais tenté de dessiner un peu à une époque, mais ça n'a jamais été très concluant (et là un peu glauque en l’occurrence)

     


     

    Bref, tout ceci commence vraiment à dater, mais ça m'a faite sourire. J'ai beaucoup changé en quelques années, et pas forcément positivement, mais je suis contente d'avoir gardé une trace de tout ça. Ces carnets n'auront peut-être pas été inutiles après tout ... Je reviendrai sûrement sur ce blog de la même manière dans quelques années, et déjà que mes vieux articles me mettent un peu mal à l'aise, ça promet ...

     

     


    votre commentaire
  • Comme d'habitude, mes préférés du moment, ceux que j'écoute en boucle à m'en dégoûter (littéralement).

    15 minutes - Breton

    Francis Forever - Mitski

    J'avais découvert cette chanson par un cover au piano, et j'avais plutôt apprécié, mais j'ai encore préféré la version originale, qui n'a vraiment rien à voir ...

    Clear Language - Balmorhea

    Très calme, ça m'a fait penser à Syd Matter/Mogwai. Le genre de truc à écouter pour bronzer au soleil, travailler etc ...

    Veridis Quo - Daft punk

    Si j'adore l'album "Discovery", ce n'est pas forcément pour la musique en elle-même (je n'aime qu'une petite partie des titres), mais pour les "clips" réalisés par le dessinateur des chevaliers du zodiaque (je n'ai pas vérifié, mais le style correspond ... Je suppose ?). Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous conseille d'aller regarder les vidéos dans l'ordre de l'album : les titres mis bout à bout racontent une petite histoire bien sympa, et c'est vintage à souhait.

    Bref, ça sera tout pour aujourd'hui. Je vous balance ça un peu en vrac à chaque fois, mais ça correspond bien à la façon dont je trouve tout ça sur internet ... Au hasard.


    votre commentaire
  • J'ai récemment été nommée "Adjointe du patrimoine contractuel à la bibliothèque", ce qui veut tout simplement dire que j'ai obtenu un petit boulot d'été dans la bibliothèque de ma ville. En ce moment, je suis principalement  responsable de l'étage adulte/ados/documentaires et je procède au "désherbage", ce qui consiste tout simplement à enlever des rayons les livres peu empruntés depuis un certain temps, les livres oubliés, ceux dont plus personne ne veut.

    http://www.france-avenue.fr/11481/sticker-tete-de-lit-livres-anciens-plage-sa.jpg

    J'ai vite remarqué que ces "livres oubliés" répondaient tous à des critères bien précis : en effet, ils n'étaient pas "pas intéressants" ou "mal écrits" comme on pourrait se l'imaginer au premier abord. Ces livres étaient ...

    • Fins, voire très fins. Je pense sérieusement qu'ils passaient tout simplement inaperçus dans les rayons au milieu des gros bouquins. Et puis c'est vrai qu'on peut avoir l'impression qu'un petit livre sera moins riche et moins prenant s'il est petit, et que même vis-à-vis des autres, lire un gros livre c'est mieux. Pourtant, les livres petits, ça a quelque chose de spécial, c'est hors du commun. On se demande ce que l'auteur a réussi à raconter en si peu de pages, ce qu'il avait de si important à dire pour se donner la peine d'aller faire éditer un si court manuscrit ...
    • Moches. Très moches. Vous savez, ces livres dont l'illustration de couverture n'a pas été choisie avec soin, ces "école des loisirs" blancs tout tristes avec une police d'écriture affreuse. Et bien ils ne sortent pas. L'expression "juger un livre à sa couverture" n'a jamais été si appropriée si je puis me permettre ... Ce sont souvent ds livres vieux (mais pas abîmés pour autant) d'ailleurs, mais pas toujours. Aujourd'hui, n'importe quel ignorant sait qu'il faut réfléchir aux moindres détails concernant l'apparence. (en ce qui concerne les livres, mais pas que ...).

     https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71Ool1YyN-L.jpg

    Exemple d'un excellent bouquin en ado, qui serait certainement plus emprunté s'il n'y avait pas pinpin en première de couverture

    Bref, ce désherbage est effectué dans le but de vendre les livres très peu cher lors d'une grande braderie, ce qui leur permettra d'avoir une seconde vie. Finalement, je suis peut-être un peu une sauveuse de livres, non ?


    votre commentaire
  • C'est le retour de la playlist classique ! Comme d'habitude, vous trouverez la la musique dite "classique" (et pas de la période classique) à la portée de tous, histoire de vous relaxer ou, au contraire, de vous motiver pendant ces vacances. Il y en a pour tous les goûts !

    Les "calmes"

    Pour travailler, s'endormir, ou juste bronzer au soleil

    Au fond du temple saint, issu de l'Opéra "Les pêcheurs de perles" de Bizet. Je l'ai entendu pour la première fois dans un orchestre symphonique dans lequel je jouais, et j'ai tout de suite adoré. Je connaissais déjà "Je crois entendre encore" du même Opéra, et je dois dire que je n'ai jamais autant apprécié un Opéra dans son intégralité, malgré le livret un peu "bateau". En tout cas, ça m'a donné envie d'écouter plus d'opéra, même si je ne suis pas fan des grandes envolées lyriques des sopranes ...

    Liebestraum de Liszt. Bon, j'ai sûrement déjà du le poster ici, et c'est un peu comme vous partager le Clair de lune de Debussy, mais c'est vraiment un morceau que j'aime écouter en ce moment. J'espère que Stradivarius saura jouer ça un jour (voir qu'il me le jouera, on peut toujours espérer) ...

    Suite Dolly, de Fauré (Berceuse). C'est un morceau que ma grand-mère joue en 4 mains avec une de ses amies. J'aime bien le petit passage mineur, assez mouvementé, encadré des deux passages majeurs très paisibles (. J'aimerais bien me remettre un peu au piano si j'ai le temps, pour pouvoir jouer du 4 mains avec Strad.

    Les "moins calmes"

    Pour danser, rester éveillé en voiture et embêter les voisins

    La valse de la Masquerade Suite de Khachaturian. Une pure merveille, que j'ai retrouvée grâce à Le Borgne. Une valse un peu pompeuse, un peu "too much", une véritable boucle hypnotique. Quand je l'écoute, j'ai juste envie de me laisser entraîner et de danser, mais encore faudrait-il que je sache danser.

    (rpz le pupitre de pichottes <3)

    "This is berk" et "see you tomorrow", issu de l'OST de How to train your dragon de John Powell, le seul, l'unique, le magnifique. Cette OST est un petit bijou encore trop méconnu dans le domaine de la musique de film. J'en ai joué un arrangement pour brass band, et j'en ai encore la chair de poule ... Les timbres (bon, pas en brass band du coup), les mélodies ... Tout est à garder. Ce petit côté "traditionnel" et "féérique" m'a définitivement séduite.

    Et vous, quels sont vos classiques de l'été ? On se retrouve très bientôt pour ma playlist pas-classique !


    1 commentaire
  • On dirait bien que mes années lycée s'arrêtent ici ... Et oui, ce matin, si tout va bien, j'ai décroché mon bac. (c'est assez ambitieux de le dire d'ailleurs, étant donné qu'au moment ou j'écris ces lignes, je n'en sais encore rien.)

    Je pense que j'avais un peu idéalisé ces années lycée à cause de ces foutus séries et films américains extrêmement niais. Mais finalement, tout ne pouvait qu'être mieux que le collège, et de nombreuses personnes ont contribué à me faire apprécier ces années : ce article, il est pour eux, mes bouées de sauvetage, mes héros du quotidien dont certains appartiennent déjà au passé, à ma grande tristesse. (non, pas tristesse : nostalgie)

    Rapport n°6 : Années lycée

    Sans aucun doute un des meilleurs amis que j'ai jamais eu. Vous savez, cette personne devant laquelle vous n'avez pas peur d'être ridicule, avec qui vous partagez les secrets que vous pensiez ne jamais pouvoir partager, qui ne vous invite pas au cinéma car elle sait que vous détestez ça, et avec qui vous finissez par magouiller pour tenter des trucs absolument improbables ...

    Et bien, on peut dire que c'est cette personne que j'ai trouvée en lui, et dieu que j'en avais besoin ... Et ce, même si on s'est fight plus d'une fois dans l'année. On ne peut pas toujours être sur la même longueur d'onde, ça serait ennuyeux ...

    Quelqu'un avec qui je ne risque pas de perdre contact de si tôt (qu'il le veuille ou non !)

    Futur main Zilean dans une équipe pro, en plus d'être un intermittent du spectacle qui aimera son job plus que la money.

    (A finalement eu son bac avec la mention "escroc")

     

    Rapport n°6 : La fin d'un cycle

    Présente depuis la seconde, celle que j'ai toujours eu l'habitude d'appeler ma "pote fille", parce-qu'effectivement, elle est l'une des rares que je possède.

    Un vrai rayon de soleil : toujours de bonne humeur, à essayer de me remonter le moral, bien que je n'ai pas toujours été sympathique avec elle ... C'est le genre de pote que je ne mérite pas je suppose. Je n'aurais jamais deviné qu'elle était dyslexique, mais elle a dû en baver pour arriver à un tel résultat.

    Dernièrement, nous avons passé près de 3h30 dans un restaurant à parler, et le temps est passé si vite ! C'était tout à fait nouveau pour moi je dois dire, mais c'était génial !

    Future ingénieure de renom, dont le salaire et les compétence lui permettront d'enfin s'exiler en Corée pour voir ses chanteurs préférés et, qui sait, y vivre pour de bon.

    (Je sais que t'es pas fan d'exo-k, mais c'est la seule chanson de k-pop dont je me souvenais :'( )

     

    Rapport n°6 : La fin d'un cycle

    Stradivarius, mon Jason Lawton, si proche et si loin à la fois. Calme, réfléchi, avide de connaissances, et si gentil : tout mon contraire. Alors pourquoi ce sentiment qu'il était celui qui me comprenait le mieux ?

    J'ai souvent recherché de l'admiration dans ses yeux, j'aurais voulu qu'elle soit réciproque.

    Des fois j'essaie de me rappeler de la première fois où nous nous sommes parlés, mais je me souviens seulement qu'on a fini assis côté à côte dans plusieurs cours. Il me manque le début, en somme.

    Aucune idée de ce qu'il deviendra dans le futur. Un mathyématicien-philosophe-économiste je suppose, excellent pianiste à ses heures perdues.

    Peut-être celui que je perdrai de vue le plus vite, et non sans regrets.

     

    Rapport n°6 : La fin d'un cycle

     Étrangement, c'est une des premières personnes à qui j'ai adressé la parole en SI. Si je me souviens bien, on a dû parler de pokemon (très glorieux).

    Je lui ai lâchement fait croire que je jouais à League of Legends au départ, ce qui m'a obligée à réellement y jouer une fois qu'il m'a proposé qu'on y joue ensemble. Après ça, il m'a lâchement abandonnée dans une Coop Vs IA niveau intermédiaire alors que j'étais niveau 6 (c'était en réalité une fausse manip, mais j'ai vraiment paniqué sur le coup).

     

    Rapport n°6 : La fin d'un cycle

    Pas vraiment une personne que j'apprécie, mais c'est ça aussi la vie : il y a des gens qu'on adore, d'autres qu'on adore un peu moins.

    Mon calvaire a commencé en 2015, alors que j'étais encore au collège. Je suis entrée en contact avec celle qui allait bientôt peupler mes cauchemars via Webidev et depuis, impossible de m'en débarrasser (et c'est pas faute d'avoir essayé ...)

    PS : Go checker le forum d'éole si t'as le temps, j'ai répondu au dernier post sur la Webi-plage <3

     

    Rapport n°6 : La fin d'un cycle

    Gaeldr fut l'âme pure de l'équipe, et restera sans doute le plus poétique de nous tous, à sa façon.

    Un allié sur lequel je pourrai toujours compter, l'ultime bro, celui qui ne te tue pas même quand tu es le shérif et lui le renégat lors d'un bang, celui pour qui l'amitié est une question d'honneur.

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires